top of page

Newsletter du 1er juin 2023

IA
Universal Music Group mise sur le potentiel de l'IA pour le processus de création musicale

La major de l’industrie musicale lance un partenariat stratégique avec Endel, startup allemande spécialisée dans la production de musique d’ambiance assistée par l’IA générative. La technologie d'Endel crée de la « musique fonctionnelle » qui s’adapte en temps réel aux expériences d’écoute passives (sommeil, relaxation, sport…) de l’auditeur, avec des bienfaits prouvés sur la santé et le bien-être. Le partenariat entre UMG et Endel met en avant une approche éthique et centrée sur l’artiste : l’IA sera « pilotée par l'artiste » pour développer ou réimaginer des morceaux de son catalogue.


Source : Universal Music Group



CYBERSÉCURITÉ
Amende record pour Meta, accusé du transfert de données de ses clients européens vers les Etats-Unis

Meta a récemment été condamné à une amende de 1,2 milliard d'euros par le régulateur irlandais de la protection des données personnelles. Le groupe américain est accusé du transfert de données d’utilisateurs européens de Facebook vers les États-Unis, ce qui a été jugé incompatible avec le droit européen en matière de protection des données par la Cour de justice de l’UE en 2020. En plus de payer cette amende sans précédent dans l’UE, Meta est tenu de cesser ces transferts et de rapatrier les données collectées depuis 2020 vers des data centers en Europe d'ici l’hiver prochain.

Source : Le Monde



HEALTHTECH
Neuralink va pouvoir lancer ses essais d’implants cérébraux connectés sur l’homme

La start-up d’Elon Musk a annoncé fin mai avoir reçu l'accord des autorités sanitaires américaines pour commencer sa « première étude clinique sur l’homme ». Après les tests sur des animaux, cette étape cruciale permet à Neuralink d’aller plus loin dans le développement de ses puces cérébrales connectées, conçues pour communiquer avec un ordinateur directement par la pensée. D’abord destinés à aider des personnes paralysées ou souffrant de maladies neurologiques, ces implants pourraient plus tard relever de la chirurgie élective. Neuralink a pour ambition de développer une interface directe entre le cerveau humain et l’IA.

Source : Les Echos

Comentários


bottom of page